Article publié depuis Overblog

Publié le 4 Février 2017

Catherine Gosselin

Comment se débarrasser d un candidat gênant ?
Avoir des potes bien placés qui doivent en échange de services rendus ........

"(MERCI DE NE PAS PARTAGER DIRECTEMENT DE MON MUR , MAIS DE FAIRE UN COPIE COLLE .SVP )
AFFAIRE Fillon
Le «dossier» émane du Ministère des Finances et a été remis au Canard Enchainé par Gaspard GANTZER, grand ami d’Emmanuel MACRON auquel il doit son poste à l’Elysée.
Entre amis, on se doit des services et des renvois d’ascenseurs.
Circuit du dossier :
1) Thomas CAZENAVE (ENA, Promotion République, ex Directeur de Cabinet d’Emmanuel MACRON, et nouveau Secrétaire Général Adjoint de l’Elysée, en remplacement de Boris VALLAUD, mari de Najat VALLAUD-BELKACEM) a remis les documents à François HOLLANDE en guise d’allégeance au Souverain.
2) HOLLANDE a transmis ce « dossier » à GANTZER en lui disant simplement « Faites en bon usage »
3) GANTZER est un grand ami d’Emmanuel MACRON, ils sont de la même Promo à l’ENA - Promotion SENGHOR. Il est également un proche de Dominique STRAUSS-KAHN.
4) Le Mardi 9 Janvier, Gaspard GANTZER a rencontré Michel GAILLARD, directeur de la Rédaction du Canard Enchaîné (et ami de longue date de François HOLLANDE) pour lui remettre les éléments.
Et la machine est ... EN MARCHE !!
Problème, mais de taille : il n’y a rien "d’illégal" dans le dossier, mais sur le plan de la Morale et de l'éthique, on pourrait trouver à redire ...
Mais il suffit de jeter en pâture à la presse des informations pour salir un candidat, surtout lorsqu'il est donné favori.
Madame Eliane HOULETTE, Procureure du Parquet National Financier s’est saisie très rapidement (comme par hasard) du « dossier ».
Madame HOULETTE, (sympathisante Socialiste avérée) a été nommée par François HOLLANDE lui-même sur les recommandations de Christiane TAUBIRA.
Le Parquet National Financier étant maître de son agenda, nul doute que le « dossier » va trainer longtemps.
FAITES EN BON USAGE !!!"

Rédigé par Bitaly-Laborde Marie-Noelle

Repost 0
Commenter cet article