Rebâtir La France Gironde 33 : . Jean-François Louvet : . Délégué pour la Gironde : .

Publié le 24 Juin 2016

Rebâtir La France Gironde 33 : .

Jean-François Louvet : .

Délégué pour la Gironde : .

Le message que viennent de nous adresser les Britanniques ne semble pas clair pour nos politiques de Paris et de Bruxelles. Et pourtant ! Les Britanniques ne sont pas contre l'Europe, ils sont contre "cette Europe" qu'on nous impose, cette Europe du diktat. Car il s'agit bien de cela : non seulement n'a-t-on pas tenu compte du vote Français contre la constitution européenne, ce qui est contraire à tout principe démocratique, mais les intérêts supérieurs des nations sont remisés au rang des accessoires, alors que ce qui fonde un Etat est justement sa souveraineté.
Je ne suis pas persuadé que sortir de l'Europe serait une bonne chose pour notre pays. En revanche je suis certain que cette Europe est condamnée à changer, à se remanier en profondeur pour être plus juste, plus sociale, moins dictatoriale; en un mot : plus humaine.
Les discours alarmistes n'y feront rien : les peuples crèvent sous les décrets de Bruxelles, qu'ils soient agriculteurs, éleveurs, industriels; artisans. Le parlement européen ressemble à une énorme machinerie qui ne fonctionne que pour elle-même, en circuit fermé. L'intérêt des peuples semble subordonné aux intérêts particuliers des députés européens dont beaucoup siègent à Bruxelles ou Strasbourg parce que c'est une confortable voie de garage.
Nos voisins Britanniques viennent de tirer les premiers. C'est un coup de semonce pour les dirigeants européens. Sauront-ils comprendre le message ? Hélas je n'en suis pas persuadé !

Jean-François Louvet
Délégué pour la Gironde

Rédigé par Bitaly-Laborde Marie-Noelle

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article